EURYTHMIE (Texte 1)

Hélène OPPERT fondatrice de l’Eurythmée Paris

A l'aube des temps, l'homme reflétait dans les mouvements rythmés de son corps, les forces élémentaires à l’Oeuvre dans l'Univers: germination, dépérissement, jeux de l'air, de l'eau, du feu, rondes des saisons et des astres, toute la Création dansait en l'homme.

Peu à peu, ces mouvements puissants et spontanés vont s'intérioriser pour devenir les gestes rituels des cultes. La Danse quittera l'enceinte protectrice du Temple et s'ouvrira au monde: elle s'unira au Drame Sacré puis à la Tragédie.

Danse du Verbe cosmique aux origines, danse du verbe humain à une époque plus tardive, toutes les anciennes civilisations retracent le lien qui unit le mouvement aux forces du son.

l'eurythmie s'inscrit de nos jours dans cette grande tradition spirituelle mais de façon novatrice et sans emprunter ses gestes au passé. Elle puise sa force d'expression dans l'activité du langage et vit ainsi dans un perpétuel devenir.

Rudolf Steiner élabora les données de l'eurythmie en 1912 et la gratifia de « parole visible » de « chant visible ».

Qu'entendait il par là ? L'expérience poétique ou musicale n'est pas uniquement de nature auditive. En réalité, tous les plans de l'être entrent en résonance à l'audition ou à l'émission du son. Quand cette vibration s'empare du système moteur, elle devient tendance au mouvement, ébauche d'un geste articulé. l'eurythmie dégage ces gestes latents, les agrandit grâce à la participation des mains, des bras, du corps tout entier. Chaque sonorité possède son mouvement propre et que nous pouvons reconnaître en le voyant comme nous pouvons faire la différence entre un B et un L en l'entendant. Ainsi, le chant des voyelles, les contours sinueux, fluides, cassants ou tourbillonnants des consonnes se déploient devant nous en un grand alphabet plastique et coloré. Les rimes, les rythmes, les allitérations, les métaphores, les formes poétiques: sonnets, ballades, rondeaux, évoluent dans l'espace selon leurs lois propres.

Comme l'eurythmie poétique cherche à le faire pour le langage, l'eurythmie musicale s'attache à rendre visible les éléments mêmes de la musique : ligne mélodique, modes majeurs et mineurs, accords consonants et dissonants, intervalles, silence... Dans l'interprétation d'une fugue, par exemple, chaque eurythmiste incarne une voix. De même une grande symphonie fait vivre sous nos yeux toute l'orchestration.

l'eurythmie a fait son chemin dans le monde depuis ses modestes débuts. Les fondements objectifs sur lesquels reposent cet art, lui ont permis de développer des applications fructueuses et originales dans les domaines de la pédagogie et de la médecine.

L’Eurythmie se propose de délivrer le langage de son assujettissement au seul intellect en valorisant la fonction sonore poétique et musicale, afin de traduire une expérience fondamentale de l’être de l’homme.

« L’Art commence où finit le hasard » écrit le poète Pierre Reverdy. Cette pensée s’applique admirablement à l’Eurythmie.